Regard des Français sur les objets connectés dans le domaine de l’assurance

Print Friendly

L’enquête réalisée par l’IFOP pour Ailancy montre d’emblée que les objets connectés, (c’est-à-dire les objets utilisant des capteurs pour exploiter des informations), sont déjà largement utilisés par les Français : deux personnes sur trois utilisent un GPS, et environ une sur cinq un capteur pour mesurer son état de santé, pour son logement ou dans un autre domaine.
L’utilisation est répandue à tous les âges et dans toutes les catégories sociales, mais elle est toutefois plus fréquente chez les jeunes, dans les catégories sociales moyennes et supérieures ou en région parisienne. Les objets connectés sont vus par la majorité de la population comme un moyen de prévenir des risques, tout au moins dans le domaine du logement (notamment le risque d’incendie) et dans celui de la santé.

> Voir l’étude sur le site de l’IFOP