La confiance des Français dans la science et la politique

Print Friendly, PDF & Email

La science et les scientifiques jouissent d’une image positive auprès des Français

Harris Interactive pour Pergamon
Novembre 2019

L’enquête Harris Interactive pour Pergamon s’intéresse au regard porté par les Français sur la science et la politique.

La science et les scientifiques jouissent d’une image positive auprès des Français. 91% des Français déclarent faire confiance à la science (avec une plus grande adhésion chez les plus jeunes) qui est associée à la « recherche » et au « progrès ». Les découvertes scientifiques sont pour plus de neuf Français sur dix synonymes d’espoir.

La transparence des résultats est jugée nécessaire par les Français : 52% estiment que pour avoir confiance dans une étude scientifique, ses résultats doivent être publié en intégralité et en libre accès.

Les études financées par des organismes publics (universités, agences publiques ou autorités européennes) sont jugées plus crédibles que celles financées par des organismes privés. Pour accroitre cette crédibilité, l’étude doit être citées par les scientifiques eux-mêmes (90%). Leur citation par des responsables politiques aura tendance à la rendre moins crédible (28% de confiance). Ces responsables sont par ailleurs spontanément représentés par des qualificatifs négatifs comme « menteurs », « corruption », « pouvoir ».

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique tout comme les enjeux de santé publiques, les Français font davantage confiance aux scientifiques et chercheurs, aux associations et ONG et aux citoyens eux-mêmes qu’aux responsables politiques (23%) qui arrivent en toute fin de classement. Les Français estiment majoritairement (et de façon plus accentuée chez les plus âgés) que les responsables politiques ne tiennent pas suffisamment compte des recherches scientifiques pour prendre des décisions (85% d’adhésions). En revanche, même si leur confiance en la science est forte, 43% des Français estiment qu’il n’est pas nécessaire de suivre exactement les recommandations des experts pour les enjeux climatique (et 48% concernant les enjeux de santé) mais que ces derniers pourraient s’en inspirer tout en prenant finalement des mesures qu’ils choisiraient eux-mêmes.

 Dans l’objectif de prendre de meilleures décisions, les Français privilégient la diffusion en libre accès de publications scientifiques (88% d’adhésions, et 93% chez les 25-34 ans), l’augmentation du budget de la recherche (85% et 90% chez les 50 ans et plus), la formation des parlementaires à l’analyse d’études scientifiques (76%) et la délégation de choix politiques à des organismes scientifiques (76%).

Retrouvez l’intégralité de l’étude sur le site de Harris Interactive.

 

MISE EN PERSPECTIVE AVEC LE BAROMETRE IRSN

La perception des Français vis-à-vis de la science et des experts est suivie depuis plus de 20 ans dans le Baromètre IRSN avec un focus plus spécifique sur le domaine nucléaire. Fin 2018, les Français conservent une solide confiance dans la science avec 80% d’entre eux déclarant avoir plus ou autant confiance en la science qu’il y a une dizaine d’années. Cela confirme une tendance globale stable depuis 1998. Six Français sur dix ont une bonne opinion des experts.

En revanche, même si le niveau de confiance des Français envers les experts reste élevé, une érosion structurelle de cette confiance est à relever depuis plusieurs années. Elle peut être expliqué par les diverses controverses autour de sujets tels que les OGM, l’amiante, ou le Médiator.

Parmi les acteurs de la société civile, la sphère politique/ gouvernementale (hommes et femmes politiques, gouvernement, élus locaux) observent les niveaux de confiance en termes de crédibilité et de compétence les plus bas, au même titre que les journalistes, ce qu’observe également l’étude d’Harris Interactive.

MISE A JOUR ATTENDUE EN JUIN 2020 AVEC LES RESULTATS DU BAROMETRE IRSN 2020.