Public opinion change after the Fukushima nuclear accident: The role of national context revisited

Print Friendly

L’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima en 2011 a eu un impact considérable sur l’opinion publique, non seulement au Japon mais aussi dans le reste du monde. Un sondage Win Gallup a été réalisé peu de temps après dans 41 pays auprès de plus de 23 000 répondants. L’étude présentée dans la revue Energy Policy reprend ces résultats et analyse dans quelle mesure les variables contextuelles ont pu impacter de manière différencié le soutien à l’énergie nucléaire.
Les principaux éléments de contexte évalués sont la distance géographique, la production nucléaire nationale, la liberté de la presse dans le pays et la construction de nouveaux réacteurs nucléaires. La distance semble avoir eu un impact significatif : le soutien à l’énergie nucléaire a davantage décliné dans les pays les plus proches de Fukushima. Autre facteur significatif : la diminution du soutien a été plus forte dans les pays où des réacteurs nucléaires étaient en construction. L’état de la production nucléaire dans le pays et la liberté de la presse ne semble pas, en revanche, avoir eu d’impact significatif dans la diminution du soutien à l’énergie nucléaire. Globalement, l’effet du contexte national, tel qu’il peut être appréhendé à travers ces quatre variables, apparaît finalement limité.
NB : le lien renvoie seulement au résumé de l’article, le texte complet de celui-ci est payant.
Lire la suite