LES FRANÇAIS ET LES ALÉAS CLIMATIQUES

Print Friendly

Harris Interactive pour Enedis

Parution 12 juin 2018

https://harris-interactive.fr/opinion_polls/observatoire-enedis-les-francais-et-les-aleas-climatiques/

http://harris-interactive.fr/wp-content/uploads/sites/6/2018/06/Rapport-Harris_Interactive-Observatoire-Enedis-Les_Francais_et_les_aleas_climatiques.pdf

Dans le cadre de l’Observatoire Enedis, qui étudie différents sujets sociétaux, une étude a été réalisée en partenariat avec Harris Interactive sur le regard porté par les Français sur les aléas climatiques, à l’aide d’une enquête conduite entre novembre et décembre 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 Français).

L’étude Harris-Enedis observe que le terme « aléas climatique » est naturellement associé au réchauffement climatique et à ses conséquences telles que la pollution et la survenue d’évènements catastrophiques (tempêtes, inondations…). La principale cause évoquée pour ces aléas relève des activités humaines.

88 % des Français expriment leur crainte concernant les aléas climatiques dans le monde, 77 % pour ceux pouvant survenir en France et 60 % près de leur lieu de résidence. Ils estiment globalement que ces aléas seront plus fréquents à l’avenir dans le monde (86 %), en France (70 %) et à proximité de leur domicile pour moins d’une personne sur deux (48 %).

En termes d’information, 56 % des Français estiment être bien informés des risques liés aux bouleversements climatiques dans le monde, 52 % en France et 45 % à proximité de leur lieu de vie.

A noter également que les personnes vivant dans les ménages à plus bas revenu se montrent plus préoccupées que les autres catégories de population des conséquences de ce changement climatique.

MISE EN PERSPECTIVE AVEC LE BAROMETRE IRSN

Le sujet des « bouleversements climatiques » et celui du « réchauffement climatique » en particulier, est traité depuis 2000 dans le Baromètre IRSN. Nous retrouvons une tendance nette de préoccupation croissante des Français par rapport à ce sujet. En effet, le réchauffement climatique (ou réchauffement de l’atmosphère) est en croissance constante depuis 2011, prenant la tête des préoccupations environnementales des Français à partir de 2013 (48 % des citations en 2017, +23 points depuis 2011), devant la pollution de l’air (33 %) et la disparition d’espèces animales (24 %)