Arrêt sur le Baromètre IRSN

Print Friendly, PDF & Email

Arrêt sur Images

11 mars

 

Un article du média Arrêt sur images revient sur les publications du Point et du Monde à propos du bilan de la catastrophe nucléaire de Fukushima.

 

Si les deux journaux généralistes ont mis l’accent sur l’absence de mort lié aux retombées radioactives, Arrêt sur images rappelle que l’évacuation de la zone contaminée a tué. La mise en avant de l’expression « zéro mort » par certains médias est donc critiquée. Cependant, le journaliste d’Arrêt sur images oppose cette expression utilisée par le Point à une référence maladroite au Baromètre IRSN : « Les retombées radioactives de l’accident ont causé des centaines de morts, selon le dernier baromètre de la perception des risques de l’IRSN. »

 

Chaque année, le Baromètre IRSN analyse la perception que les Français ont du nucléaire selon différents points de vue : leur opinion générale sur l’énergie nucléaire, l’impact sanitaire et environnemental des centrales nucléaires, mais aussi les questions de sûreté des installations et leur avis sur la compétence et la crédibilité des acteurs de la filière. De plus, le Baromètre met les accidents de Tchernobyl et de Fukushima en perspective avec d’autres évènements catastrophiques et questionne les Français de manière plus large sur leur crainte de l’accident nucléaire. Pour les éditions 2018 et 2019 uniquement, nous avons questionné les Français sur leur propre estimation du nombre de morts déjà causés par les retombées radioactives de l’accident de Fukushima. En 2019, le Baromètre constate qu’une majorité de Français pensent alors que les retombées radioactives ont fait au Japon plus de 500 morts. Il ne s’agit pas de la position de l’IRSN mais du recueil de l’estimation faite par les Français. le Baromètre 2019 précise d’ailleurs que, d’après le bilan dressé en mars 2016 par l’IRSN, les études épidémiologiques conduites auprès des habitants de la préfecture de Fukushima ne permettaient pas à ce moment d’attribuer de surcroît de décès aux retombées radioactives de l’accident de Fukushima.

 

Vous retrouverez l’intégralité des publications du Baromètre IRSN dans la rubrique editions-precedentes. L’article que nous citons précédemment est accessible sur le site arretsurimages.net