Political and environmental attitude toward participatory energy and environmental governance: A survey in post-Fukushima Japan

Print Friendly

Un sujet important traité dans le Baromètre IRSN est celui de la participation des citoyens à la gestion des installations à risque. Hidenori Nakamura, chercheur à Toyama Prefectural University, aborde ici la question de la délibération citoyenne dans le domaine de l’énergie et de l’environnement dans le cadre du Japon de l’après-Fukushima.

La recherche a porté sur quatre préfectures disposant de centrales électriques, urbaines ou nucléaires. La conscience environnementale tend à élever la volonté de participer à une délibération sur les questions environnementales et énergétiques, tandis que des attitudes politiques prudentes (telles que l’obéissance politique ou l’hésitation sociale) tendent à la diminuer. La conclusion de l’article est que des perspectives semblent s’ouvrir pour tenir des délibérations citoyennes sur base d’un échantillonnage aléatoire.

NB : le lien renvoie seulement au résumé de l’article, le texte complet de celui-ci est payant.

Lire la suite