Le citoyen et la décision publique

Print Friendly

L’enquête réalisée par TNS Sofres pour la Commission nationale du débat public éclaire les motivations des Français en faveur d’une participation plus directe des citoyens à la décision publique, et permet de mieux comprendre ce mouvement qui touche également les débats centrés sur des questions plus techniques et sur l’expertise.

Près d’un Français sur deux estiment que « Demander directement l’avis des citoyens avant de prendre des décisions » permettrait d’améliorer le fonctionnement de la démocratie. Un Français sur cinq déclare avoir pris part à au moins une réunion publique, un débat ou une conférence citoyenne au cours des deux dernières années, et la quasi-totalité de ceux qui ont participé à une telle réunion seraient prêts à le refaire et à recommander à un ami d’y participer.
Contrairement à ce que pourrait donner à penser la place prise par les questions dans l’opinion publique, les Français ne voient pas l’évolution actuelle comme réellement positive : seule une minorité de Français estiment que les pouvoirs publics tiennent davantage compte de l’avis des citoyens, et la majorité de la population n’est pas d’accord avec l’idée que le développement d’Internet et des réseaux sociaux ait amélioré la participation des citoyens. Enfin, deux Français sur trois doutent de l’indépendance des experts vis-à-vis des pouvoirs politiques comme des lobbies.

> Télécharger le dossier (PDF)