EXPERTISE ET DÉMOCRATIE – FAIRE AVEC LA DÉFIANCE

Print Friendly

France Stratégie

Parution Décembre 2018

https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-rapport-expertise-et-democratie-final-web-14-12-2018.pdf

 Cette étude de France Stratégie, publiée en décembre 2018, observe que les acteurs sociaux non scientifiques tels que les responsables politiques, journalistes et la plupart des institutions restent les moins bien perçus en termes de compétence et de crédibilité. Une profonde défiance est exprimée à leur égard. Par ailleurs, nombre de Français font confiance aux scientifiques mais « se défient des usages que l’on peut faire de la science ». Ainsi, la confiance ne tiendrait pas à l’expertise en tant que telle mais au champ dans lequel elle intervient. Certains domaines peuvent en effet susciter plus d’insincérité perçue que d’autres de la part des scientifiques. Ainsi, les plus hauts niveaux de confiance concernent les domaines liés aux énergies nouvelles et la biodiversité. Au contraire, les plus forts niveaux de défiance concernent les sujets liés au réchauffement climatique, au nucléaire, aux OGM.

Par ailleurs, le rapport met en avant la possibilité de remise en cause des autorités scientifiques du fait de la hausse du niveau de diplôme moyen de la population et de la montée en puissance des réseaux sociaux. La hausse du niveau de diplôme permettrait aux citoyens de développer leur esprit critique et de forger leur propre opinion.  Les sources d’information en continue des réseaux sociaux tendraient quant à elles à susciter davantage de manifestations de défiance auprès d’autorités scientifiques.

MISE EN PERSPECTIVE AVEC LE BAROMETRE IRSN

Le baromètre IRSN confirme ces observations. Les acteurs politiques et sociaux non scientifiques restent les moins bien perçus en termes de compétence et de crédibilité. Ceci est particulièrement le cas des femmes et hommes politiques, des syndicats, des élus et des journalistes qui demeurent en bas de classement des différents acteurs intervenant dans le domaine nucléaire depuis le début de l’étude.