BAROMETRE EDF DES ENERGIES 2017 (VAGUE 6)

Print Friendly

Institut de sondage CSA pour EDF (Parution janvier 2018)

https://ppe.debatpublic.fr/sites/debat.ppe/files/barometre_des_energies_-_janvier_2018_-_ppe.pdf

Une enquête annuelle est conduite par EDF sur les sujets de préoccupation des Français, en partant  d’un point de vue général pour terminer sur le domaine de l’énergie. L’enquête du Baromètre des énergies 2017 a été menée entre novembre et décembre 2017 par l’institut CSA auprès de 2020 Français âgés de 18 ans et plus (méthode de représentativité des quotas).

Les principales préoccupations des Français relevées dans cette étude sont « la pauvreté et la précarité » (45% de citations, + 5 pts par rapport à 2016), « le chômage » (44%, -7 pts par rapport à 2016), puis, à égalité (33%), la « santé et la qualité des soins » et le « pouvoir d’achat ».

Parmi les problèmes les plus préoccupants pour « l’avenir de l’humanité », le changement climatique est le sujet le plus cité par les Français (59%, + 9 points par rapport à 2016), suivi de la pollution de l’air (50%, +2 points). Le changement climatique est en constante progression et atteint cette année un taux de réponse le plus fort depuis le début de l’étude (+21 points depuis 2012).

Dans le domaine de l’énergie, ressortent du Baromètre EDF des préoccupations principalement financières. Ainsi « La hausse des prix de l’énergie pour les consommateurs » rassemble 47% des citations, « Les familles pauvres qui ont du mal à payer leurs factures d’énergie », 43% et suit de loin « les émissions de gaz à effet de serre » (33%, en progression depuis 2012, +10 points).

L’énergie nucléaire apparait en première position sur les thèmes de l’indépendance énergétique (« Garantissent le mieux la sécurité de l’approvisionnement de la France »), rassemblant 62% des citations, et de la performance énergétique (65%). Ces points sont, au demeurant, les principaux arguments en faveur du nucléaire. En revanche concernant les arguments environnementaux et de coût de production et l’énergie solaire arrive en tête.

Les arguments en défaveur du nucléaire restent la gestion des déchets radioactifs (71% des citations) et le risque d’accident (56% des citations).

MISE EN PERSPECTIVE AVEC LE BAROMETRE IRSN

Nous retrouvons les préoccupations socio-économiques du Baromètre IRSN 2018 dans lequel se retrouvent dans le trio de tête le chômage (32% des citations) et la misère et l’exclusion (27%), le terrorisme arrivant toujours en tête des préoccupations en 2017 (38% des citations, -7 points depuis 2015).

Le sujet des « bouleversements climatiques », et du « réchauffement climatique » en particulier, sont également traités dans le Baromètre IRSN depuis 2000. Le « réchauffement climatique » (ou « réchauffement de l’atmosphère ») est en croissance constante depuis 2011, prenant la tête des préoccupations environnementales des Français à partir de 2013 (48% des citations en 2017, +23 points depuis 2011).

Dans le cadre d’une comparaison entre les différentes sources d’énergie, le Baromètre IRSN observe les mêmes tendances que le Baromètre EDF des Energies. En effet, les sources d’énergies privilégiées par les Français et répondant le plus aux arguments environnementaux (« les moins polluantes », « les plus respectueuses de l’environnement » et « permettant de mieux lutter contre l’effet de serre ») et en termes de coût sont les énergies renouvelables, avec en premier lieu l’énergie solaire, puis éolienne. L’énergie nucléaire est en revanche toujours perçue comme étant la plus performante (47% de citations), suivie encore de loin par l’énergie solaire (19%) et arrive en seconde position comme étant la moins chère à exploiter (20% des citations) après l’énergie solaire (35%).

Par ailleurs, en termes d’argument en défaveur du nucléaire, le risque d’accident est le plus cité par les Français (35%), suivi, à égalité, de la gestion des « déchets radioactifs » et « la vulnérabilité des centrales » (24%).