Baromètre de la menace terroriste

Print Friendly

Les actes terroristes constituent aujourd’hui un des principaux risques perçus par les Français. Le Baromètre IFOP, réalisé à la fin de l’année 2014 enregistre cette progression des craintes, dès avant les attentats de janvier. Le baromètre IFOP de la menace terroriste de juin 2015 permet de mieux saisir l’évolution de cette perception au cours du temps.

Déjà perçues comme élevées par quatre Français sur cinq avant les attentats de janvier 2015, les craintes relatives aux menaces terroristes ont bondi dans les jours qui ont suivi, la quasi-totalité des personnes interrogées (93%) estimant alors que cette menace était « Très élevée » ou « Plutôt élevée ». Cinq mois après, les craintes sont globalement presque aussi élevées (88%), mais exprimées toutefois avec moins de force : la majorité de la population est passée de la perception d’une menace très élevée à une menace simplement assez élevée. La menace clairement désignée est celle d’actes terroristes commis par des djihadistes isolés vivant sur le territoire.

> Télécharger le dossier (PDF)