Perception des risques de submersion marine et capacité d’adaptation des populations littorales

Print Friendly

Une des conséquences actuelles du changement climatique est la montée du niveau de la mer, de manière encore peu sensible aujourd’hui en France, mais avec des risques de submersion assez important dans l’avenir. Une recherche pluridisciplinaire a été réalisée dans la région du Languedoc-Roussillon qui semble relativement exposée à ce risque. Dans cet article publié dans la revue Vertigo, la vulnérabilité est évaluée de manière globale, en privilégiant une approche systémique, ce qui justifie l’organisation d’une recherche pluridisciplinaire. Selon les auteurs de l’article (Bénédicte Rulleau, Hélène Rey-Valette, Hervé Flanquart, Anne-Peggy Hellequin et Catherine Meur-Férec), une des composantes importantes d’une telle recherche est l’étude de la perception des risques par la population, et une enquête auprès de la population concernée (881 résidents principaux et secondaires d’un espace d’enquête couvrant le sud de Pérols, Carnon et Palavas-les-Flots) et des personnes ayant une résidence secondaire a donc été entreprise.
Un des premiers résultats de l’enquête est de montrer que les trois quarts des personnes interrogées font confiance aux avis des scientifiques pour se faire une idée du risque de montée des eaux. Ce résultat est mis en relation avec le Baromètre IRSN (édition de 2010) pour montrer que cette confiance est assez courante. Les conclusions de l’enquête insistent cependant sur le fait que le sentiment d’un risque de la montée des eaux dans la région du Languedoc-Roussillon semble assez lointain. Certaines catégories de population (les personnes âgées et les résidents principaux, notamment) redoutent moins ce risque.
Lire l’article